Les réseaux sociaux ont souvent mauvaise presse, mais en ces temps étranges, ces réseaux d'entraide en ligne prennent une valeur inestimable. J'ai récemment créé un groupe sur Facebook intitulé Le supplément unique en lien avec ma newsletter. Le fait d'apprendre que d'autres personnes vivent et ressentent la même chose que vous aidez vraiment à vous sentir moins seul · e. Encore une fois, gardez le contact grâce à Internet n'est pas donné à tout le monde. Certaines personnes n'ont pas internet chez elles – voire même pas de chez elles du tout. Et quand la bibliothèque locale ferme ses portes, ces personnes se retrouvent sans accès, et donc isolées. Mes pensées vont vers ces personnes en ce moment.