D'après cette étude de cas, il semble que les personnes ayant un "vagin borgne" puissent continuer à mener une vie assez normale. La jeune femme de 20 ans a été autorisée à avoir des relations sexuelles trois mois après son opération, ce qui ne lui cause "aucun gêne" selon les médecins, et au bout de sept mois, elle était enceinte. Son fils, en bonne santé, a été mis au monde par césarienne.